Le Soleil

01 Stretch legs IMG_7063 (In the next post you will find an English translation of this session.)

(Copyright © Jack Cain 2016, text and images)

 

Introduction par Victoria

[Ronronnement de la chatte « Arc-en-ciel » couchée sur ma poitrine]

Jack fait résonner un bol tibétain. Signal qu’on accueille les présences dans la salle.

Au moment Jack où tu as parlé des fleurs, il y a eu comme un cercle portail qui s’est ouvert vers l’extérieur, comme des cercles concentriques énergétiques, dans les couleurs de gris, gris-blanc. J’ai vu se faire comme un tunnel mais sans plus pour le moment.

Depuis le début, du moment que tu as lancé la résonnance du vaisseau, j’ai vu plusieurs êtres arriver, se tenir à distance, tout en faisant un cercle autour de nous, de moi, une multitude d’êtres. Il y en a beaucoup.

Ils sont assez loin, je ne peux pas distinguer aucun visage. Un peu semblable à ceux que j’ai vu au Mt. Shasta, au sommet des montagnes lorsque j’y suis allée en voyage en 2003.

Ensuite, lorsque tu as prononcé le mot «fleur» [un mot clé convenu à l’avance pour changer l’état de conscience] et que le portail tunnel s’est ouvert, ils ont tous levé les bras en l’air. En voulant dire : «Ah, enfin! On est content. Youpi!»

Mais pour l’instant, c’est un petit peu statique. C’est statique, il y a une attente d’une nouvelle suggestion, je crois.

Jack : Oui, l’important c’est le fait de constater que ces êtres sont là, même s’ils sont à distance.

Victoria : Je ressens leur contentement, grand contentement, joie, de la visite qui s’amorce. Assez intéressante manière d’exprimer ça.

Jack : Peut-être graduellement tu peux sentir dans ton corps, dans ton être, l’effet d’être dans la présence des ces êtres là. Parce que bien sûr, il y a une émanation d’eux. Il s’agit d’un cercle, alors, on est entouré par eux.

Victoria : Oui, entourés totalement. Ce qui monte en moi c’est joie. La joie semble être omniprésente en ce moment. JOIE, et le mot « Enfin! »

Jack : En effet, la dernière session a eu lieu au mois de septembre et en ce moment c’est le commencement du mois de décembre. Ça fait 3 mois. Mais l’important, c’est ce qui est là en ce moment.

Victoria : Je vois comme si eux tous, ils ont fait une petite «steppette» de joie. Un petit pas de danse. C’est comme s’ils voulaient vraiment s’assurer que nous prenions vraiment conscience qu’ils sont TRÈS CONTENTS.

Et là, dans mon cœur, il y a un questionnement qui monte :

«Mais, pour l’amour, qu’ont-ils à être si CONTENTS? Que se passe t’il pour qu’ils soient si contents?»

Et en dedans de moi, une phrase monte : « Est-ce qu’ils auraient un cadeau pour moi? »

Et là ma petite énergie d’enfant répond en disant :

[voix d’enfant] « Oui, oui, oui, oui, j’ai un cadeau, j’ai un cadeau, j’ai un cadeau. »

Et ils sont là à répondre – je ris à relater tout ça car je m’amuse énormément – et ils sont là de répondre :

[voix taquine] « Oui, mais tu vas attendre, tu vas attendre. » Et ils chantent moqueurs : « Na, na, na, na… na, – na, na, na, na… na,… »

[Rires de Jack et Victoria]

02 joke IMG_4242[Voix enfantine] Cadeau de Noël, je veux mon cadeau de Noël.

[Voix grave] Qu’est-ce que Noël vient faire là-dedans?

[Voix enfantine] Ha, bon!

[Voix grognon] Y a pas besoin de Noël pour avoir un cadeau.

[Voix enfantine] Ha, OK! Merci!

[Voix fluette] C’est ça, Noël a rien à voir là-dedans. C’est pas Noel, c’est Victoria! Ha. Merci!

[Rires de Jack et Victoria]

Plusieurs aspects de mon être parlent en même temps. Ils disent, il y a discussion, hein!

[Voix fluette] Oui, il y a discussion.

Jack : Avec différentes voix…

Victoria : [Voix grognon] Et t’as pas fini d’en voir.

[Voix enfantine] Ha.

[Voix grognon] OK.

[Voix enfantine] OK.

[Rires]

[Voix moqueuse] « Tu peux pas transcrire les voix – na, na, na, na… na, – na, na, na, na… na. »

Jack : [riant] C’est difficile de transcrire les voix.

[Voix moqueuse] « Han, han, han, on t’a joué un tour hein, Jackie. »

Victoria : Ah, seigneur que c’est le fun! [Soupir]

Jack. Alors je crois que c’est bien d’absorber le contentement qui est là.

Victoria : On vient de dire : Trêve de plaisanterie!

Je vois Dominique Michelle qui dirait : « C’est assez là avec vos tiguidi, Ha Ha! »

[Rire de Jack.]

On veut être sérieux

Comment ça, sérieux?

Ça veut dire quoi, ce mot-là?

[Rires]

Jack : Wow.

Victoria : Et ça me dit :

«Victoria, tu n’as pas fini de t’amuser avec ce que tu viens de commencer. Avec Réjean et avec Laurent, et avec tous. Les audios sont importants et vous allez vous amuser.»

Jack : C’est bien d’avoir cette confirmation.

Victoria : On dit que c’est se démystifier les peurs par un audio qui parle de choses dramatiques mais sur un ton qui va faire rire tout le monde. [sanglots]

Des larmes de joie, crois-moi!

Jack : C’est un travail bien fait, hein!

Victoria : Laurent et Réjean sont comme mandatés pour faire partie de l’équipe. Les rencontres avec Jack sont importantes pour la continuation de la mission.

[sanglots de confirmation]

Et là, je les vois danser comme des derviches tourneurs. Ils disent que c’est une oraison de joie au Créateur.

Et on me dit : «Ne t’en fais pas pour la maison, tout va bien aller. C’est juste une histoire du Bonhomme 7 heures.»

[Ici, on entend fort le Ronronnement d’Arc-en-ciel couchée sur ma poitrine]

La couleur a changé. Il y a toujours une forme de tunnel, ce semi-tunnel qui est maintenant dans les tons de bleu violet, nuancé bleu plus pâle, plus foncé, un peu de blanc, mais plutôt nuancé violet, bleu pâle, foncé. C’est très beau.

03 ShadesIMG_7023Jack : Il y a un mouvement dans ces couleurs?

Victoria : Puis, il y a un mouvement. Les couleurs vibrent un peu, un genre de pulsation. La nuance des couleurs fluctue. La forme de demi-cercle ne change pas. La forme est relativement statique.

OK, on me fait avancer là-dedans. J’avance. En avançant là dedans, il y a comme un changement d’énergie, comme si je traversais une nuance énergétique différente. C’est très agréable.

La nuance énergétique me donne une impression de mouvement dans l’air, c’est comme s’il y avait un vent. Mes vêtements ont aussi changé. Il y a comme une fluidité dans les vêtements qui répondent au mouvement de l’air. Ça devient de plus en plus fluide, vaporeux – comme si à mesure que j’avance, la densité change, de solide à de plus en plus fluide. [pause]

Rien de spécifique maintenant, c’est redevenu un peu statique.

Jack : Il y a quelque chose d’important dans le fait que ces couleurs changent. Ça représente une grande vibration très spécifique très spéciale. Peut-être tu peux ressentir à l’intérieur de ton corps, vraiment une influence qui est là, juste en regardant survenir certains changements.

Victoria : Le mot d’impression : PAIX me montre PAIX.

On me dit un petit peu en riant : « QUE LA PAIX SOIT AVEC TOI. »

On veut encore et toujours que le côté JOIE et RIRE soit présent. JOIE et RIRE.

Il y a encore les mots : «Ça s’en vient. Ça s’en vient.» qui arrivent.

[rire] On me relie avec la chanson de la Bolduc :

«Ça s’en vient. Ça s’en vient. Inquiétez donc vous pas!»

C’est ça, ils ne tiennent pas du tout que je me perde dans la sériosité. Parce que justement la sériosité est un labyrinthe qui absorbent les énergies en vidant l’être de son essence. Voilà la raison pour laquelle on veut tellement que vous soyez sérieux. Il faut que vous soyez sérieux c’est que il y a des gens qui absorbent votre énergie de joie et de créativité autours de vous.

Ça, c’est de nouvelles notions pour moi. La Joie et le Rire sont du domaine de la Création, et la sériosité, on me dit que c’est presque du domaine de la destruction. Ça ne détruit pas vraiment, ça vide les êtres créés de leur essence première.

C’est comme s’il ne restait qu’une forme, une carcasse, sans vie.

On me dit : « Aujourd’hui tu as droit à un cours de théories de notions applicables. » Non, ce n’est pas un cours théorique, qu’on me dit, la théorie de notions applicables. Ce n’est pas un cours théorique, c’est un cours applicable.

Pour ne pas confondre entre la théorie et l’information théorique. Ce n’est pas la même chose. Il y a une différence, une nuance entre les deux. Une notion théorique préalablement demeure théorique et n’est jamais applicable. Une théorie d’une notion applicable, c’est l’application expliquée d’une action.

On me dit : Victoria, tu as besoin de la justesse de ces mots là. Ça fait partie du vocabulaire, du dictionnaire que tu vas utiliser lors de tes chroniques.

On me fait de la «dictation», la dictée.

Je ne vois pas beaucoup de mouvement de paysage.

OK, je comprends. Là où je suis, le tunnel, le mouvement des couleurs, c’est une classe. Je suis dans une salle de classe.

Jack : Est c’est pour ça que c’est statique.

Victoria : Oui. On me dit qu’aujourd’hui, l’information est auditive et ressentie. Et là, mon attention est portée sur la présence de mon chat Arc-en-ciel qui est confortablement couchée sur mon 2e chakra. Elle aussi sert de modem ou d’outil de transfert d’informations.

En effet, elle prend l’impact en elle et me retransmet l’information par la vibration de ses ronronnements. Mais elle en est très heureuse, très heureuse de cette fonction.

04 throat chakra opens IMG_6908On me dit : « Ton chakra de la gorge est en train de s’ouvrir. » On me dit, « ROYALEMENT. Ce n’est qu’un début. La décision de continuer t’appartient. Quoi qu’il en soit, tu as le dernier mot. »

Ton écoute est en augmentation aussi. Écouter et être écoutée. » Ils me parlent de mes espoirs, les espoirs. Je ne sais pas pourquoi ils m’ont donné ces mots, les espoirs. Les espoirs, ça n’a pas rapport. Les directives ne viennent pas de mes espoirs.

« Les directives viennent de ton MOI Supérieur. Tes espoirs sont au niveau de ton moi inférieur, donc la décision ne leur appartient pas.

Chaque chose vient au bon moment. Le bon moment n’est pas le tien. Mais ça ne veut pas dire que ça ne va pas réchauffer ton cœur. Ça ne veut pas dire que tu ne vas pas en retirer de la joie, au contraire. La joie à venir sera beaucoup plus grande que celle que tu aurais si tu suivais tes espoirs. Ta vision est trop mince. Ta vision est trop petite. Ta vision est trop étriquée.

Ta vision va s’ouvrir. Tes yeux vont revenir – le moment venu. Ne demande pas quand. Cela n’a pas d’importance, le moment venu, point final.

Les années devant toi sont beaucoup plus belles que les années derrière toi. D’ailleurs, les années devant toi sont à l’infini. Étant donné que même si vous ne le savez pas, vous pouvez vivre plusieurs – ils me disent – plusieurs infinis à la fois. »

D’où vient cette notion? Jamais entendu parler, non.

« Tu n’en as jamais entendu parler, hé bien, tu vas en parler. C’est mieux. »

Là, on me donne une pause…

« Cette intégration-ci va se faire extrêmement rapidement. De toute façon, le temps que tu vis est en accéléré en ce moment. – Et c’est vrai, tout â fait vrai. – Tu vas apprendre à digérer vite.

En effet, au moment présent, ce n’est pas que tu n’as plus de temps à perdre, ça, cela n’a pas d’importance, ton temps. C’est que le temps n’a plus de temps à perdre.

Les évènements vont se bousculer en accélérant. Accroche-toi à ta tuque. C’est une expression. »

Et là, on me dit : « Nous connaissons toutes tes expressions. N’essayes même pas de nous en cacher une.

OK. On veut encore s’amuser.

[voix profonde] « Toujours. Lorsque vous aurez appris à rire en même temps que [voix nasillarde] travailler, là vous deviendrez efficaces. »

Et là ils m’envoient la chanson : « S’amuser en travaillant, la la la la la la la la. »[Blanche Neige et les 7 nains].

Une partie de moi veut plus d’information, veut continuer à avoir de l’information. Et je vois les êtres qui disent :

«Envoie, envoie, continuez! Elle est capable d’en prendre. C’est le bon moment, Envoyez fort! »

Là, je ne sais pas ce qui s’en vient. Il semble y avoir un gros morceau qui s’en vient. Aucune idée de ce que ça peut être. Je vois une espèce de forme qui approche, comme un gros colis. Je reçois effectivement un gros colis, énorme, énorme, qui doit faire 4-5 pi. X 4-5 pi., une espèce de gros mastodonte de boîte.

Je ne peux pas voir ce qu’il y a là-dedans, c’est comme entouré d’un gros ruban avec une boucle.

[Voix moqueuse] « Ha, ha. On t’a dit, on t’a parlé d’un cadeau au début! »

[Voix enfantine] « OK! V’là le cadeau! »

« Et il faut le développer. »

[Voix moqueuse] « Hé oui. »

On me demande de développer le cadeau. Je coupe le ruban qui est vraiment large, au moins 4 – 5 pouces de large. Ça me prend une bonne paire de ciseaux. Je coupe le ruban.

En dedans de moi, il y a comme une espèce d’incrédulité qui dit : « Ben voyons, comment est-ce que je peux développer un cadeau comme ça? J’ai peine à croire ce que je suis en train de voir. »

Le côté de la boite semble s’ouvrir. Des rayons commencent émaner des arêtes de côtés doucement. Les côtés descendent, le couvercle se soulève et je vois à l’intérieur un soleil, un soleil émanant tout partout.

05 Sun on water 2IMG_7138Et on me dit : «Ce soleil c’est toi. C’est ça ton départ.»

Je n’aurais jamais pu deviner qu’il y avait un soleil à l’intérieur de cette boîte. Il est beau, très beau, doré, un beau soleil doré, pareil au soleil dans le ciel.

Jack : Et qui émane.

Victoria : Totalement, tout partout.

Nous sommes tous des soleils. On a à émaner, justement – envoyer nos rayons.

« La manière dont les rayons sont reçus n’est de votre domaine de préoccupation. Votre domaine de préoccupation est d’émaner et d’envoyer vos rayons, émaner et envoyer les rayons. C’est ce qui est important. »

J’entends : « De prime importance. » En fait, je le vois écrit : DE PRIME IMPORTANCE. « Là, tu le vois le soleil à l’intérieur de toi. »

Je le vois comme un cadeau en avant de moi. Et il dit :

«Ce soleil, c’est toi. Ce n’est pas que le soleil est en toi. C’est que la prochaine étape, c’est que tu fusionnes avec ce soleil qui n’est qu’une partie de toi qui avait été abandonnée [larmes dans la voix] dans le passé. Là, c’est la récupération d’une des portions de toi qui se fusionne en toi maintenant.

Pour l’intégration de ceci, aucun temps ne peut être donné. C’est juste une intégration. Ça fait partie de ton être, de ton temps, sans temps, sans aucune période de temps, c’est une notion qui a chez vous en ce moment.

Le temps dépend de ton mental, de ton degré d’acceptation. Certaines fausses croyances peuvent nuire à la rapidité de l’intégration. Libère-toi de ces fausses croyances. Ces fausses croyances ont toujours rapport avec ta crainte de la façon dont les autres personnes vont recevoir les rayons de soleil.

C’est pas ton problème, t’as-tu compris?

C’EST – PAS – TON – PROBLÈME!

C’EST – PAS – TA – DÉCISION, la manière dont les autres personnes, qui en fait sont toi, reçoivent les rayons du soleil. Mais la manière dont tu reçois ton propre soleil en toi, les autres vont recevoir les rayons de ce soleil là, parce que les autres, c’est toi.

Va-t-elle finir par le comprendre, la tête de pioche? »

MERCI!

« C’est l’intégration de tes capacités de création, ta conscience de création.

[Sanglots] [Fait chaud]

Maximum de réception atteint, pour le moment. »

Après la session 

Là on me dit : « Étape extrêmement importante, pour la suite des opérations. »

06 peña IMG_5020

About trylus

Welcome to my blog! I was born in the year of the golden dragon (1940) and when the golden dragon year came around again in 2000, little did I know that events would conspire to have me reinvent myself. So after a long career in computers and libraries and languages and with a few bumps of transition I now feel very alive in the practice of hypnotherapy and an energy modality called Reconnective Healing®. My interest in writing has always been in the mystery of how it is sometimes possible to convey much more than the meaning of the words. It is my heartfelt wish to have that happen sometimes in this blog. Jack Cain Trylus énergétique Montréal www.trylus.com jack@trylus.com
This entry was posted in Hypnosis and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s