Bulles de Réalités

(In the next post you will find an English translation of this session.)

(Copyright © Jack Cain 2015, text and images)

01 Purple flower burst IMG_6799

Végétations Animales Soignantes

 

Le mot « préparation » vient – avant même de commencer la session.

Jack : Il y avait une grande réalisation dans la dernière session… une grande constatation… [Maintenant] on fait une suite, on continue quelque chose. Il y a eu une installation – quelque chose de plus solide dans le cœur la dernière fois. Une affirmation. Mais peut-être il y a toujours un travail à faire là dans le cœur. J’aimerais laisser tout cela à la partie subconsciente de décider exactement où il faut aller dans ce voyage de découverte du 23 mars 2015.

Alors, j’aimerais demander si tu peux faire un petit rapport de ce qui est là maintenant Victoria. Qu’est-ce que tu ressens?

Victoria : C’est assez neutre… Il y a quand même la phrase « Il faut se préparer. Il faut se préparer. » Je ne vois aucune image, rien, et le fond est gris.

Jack : Peut-être il faut tout simplement faire une connexion plus forte avec le corps. En premier. Parce qu’il y a des reflets dans le corps un peu à l’avance qui indiquent où il faut aller. Alors, si tu peux faire un petit scan de tout le corps pour voir s’il y a quelque part des indications.

Victoria : Il y a comme un engourdissement dans la tête quand même. La balance – ça va, c’est neutre. Ça semble bouger au niveau de la couronne et au niveau du 3e œil. La balance est neutre. [pause]

Jack : Je crois que c’est important de ne pas se presser; de ne pas être à la hâte. De laisser tranquillement le temps qu’il faut pour qu’il y ait une lumière qui entre…

Victoria : Il y a une lueur… une lueur verte qui se présente; c’est pas une lumière. Et en dessous à droite une lueur rouge.

Jack : Alors, il y a déjà un mouvement de couleurs, c’est quelque chose. La position est probablement importante – le vert en haut; le rouge en bas à droite. Et pendant que les lueurs sont là, est-ce qu’il y a un changement dans la tête – est-ce que l’engourdissement est toujours là?

Victoria : C’est toujours la même chose, et j’ai senti comme au niveau verbal comme « Je demande. Je place ma commande. »

On m’emmène le mot « expérience ». [aussi le mot :] « Significative » OK. « Très significative » OK « pour l’ouverture » (On me donne un mot à la fois.)

«Expérience Significative, Très significative, pour l’ouverture »

« En exponentiel de la route qu’en collaboration avec eux dont nous avons tracé la ligne, le trajet de cette vie-ci ». (J’ai des mots mais je ne sais même pas la façon qu’on continue.)

Là, je vois des êtres alentour. Il y a quand-même un centre jaune, doré, soleil. Des êtres aux alentours applaudissent l’ouverture. Le jaune, le soleil est important.

02 yellow flowers IMG_6800Jack : Est-ce qu’il y a un lien entre le jaune et l’ouverture.

Victoria : Oui. Ils montrent un orifice qui s’ouvre et quand ça s’ouvre, c’est jaune.

Et j’entends la phrase, « Et c’est parti pour le voyage! »

Les images qui viennent dans le moment présent, ce sont les images des portes des étoiles – des scènes des portes des étoiles quand les gens traversent l’anneau. [Ici cela réfère à l’anneau qui est la porte des étoiles pour les voyages interplanétaires, dans la série télévisée La Porte des Étoiles.]

[pause]

Jack : Alors tu t’es mise en route. Qu’est-ce qui t’arrive en premier?

Victoria : Je ne vois pas beaucoup de changement à l’avance… C’est comme si je suis stationnaire dans la porte. Je ne sais pas… Peut-être il faut donner un indice, une indication. Je ne sais pas…

Jack : Tu as dit tout à l’heure qu’il y avait une commande à faire pour l’expérience. Peut-être c’est une indication… vers ça, il y a une ouverture… Nous avons commencé aussi avec le mot « préparation » – Il y a eu une préparation déjà mais… Peut-être aussi il s’agit de se mettre en route vers quelque chose qui est une préparation… vers quelque chose où il y a un lien avec ton expérience… la signification de cette vie actuelle.

Victoria : Quand tu as dit « vie actuelle » j’ai entendu « passage éphémère ». [petite pause]

Là, il y a un déploiement de couleurs. Beaucoup de couleurs aujourd’hui; des géométries de couleurs. Beaucoup de formes de couleurs de toutes les manières; des formes qui ont l’air des fleurs. Des végétations qui sont animales… et aussi – amicales.

Oui, j’ai l’impression d’être en ce moment-ci dans une espèce de grand jardin… dans un endroit où il y a toutes ces plantes de toutes sortes de couleurs, de toutes les manières possibles. Des formes inimaginables comme on dit.

Mais elles ont toutes une conscience. Une conscience – je ne sais pas si on peut dire – d’amour intransigeant. C’est à dire, rien ne peut entrer là si ce n’est pas amour… sous aucune autre considération.

Tout sentiment, qu’on pourrait ici appeler négatif, ne pourrait que blesser – le mot « blesser » est meilleur que « détruire » – chacun des êtres vivants habitant cet espace.

Ne pas se presser. Rien… ne justifie… de se presser… dans cet espace. Si on se presse, on tue un être. Il faut… la nécessité est là de s’ajuster.

L’être nous entoure, nous accueille, nous câline, nous caresse… Cet être qui est une plante-animale nous inonde de cet amour extraordinaire, incommensurable.

Hmm. J’ignore pourquoi on m’emmène… On me répond : « Pour ressentir ». [Grande respiration]

03 Roots IMG_6725Voilà qu’il y a les êtres, ces êtres-plantes là, qui étendent leur – je dirais leurs tentacules, leurs longs bras tentaculaires, vers Arc-en-Ciel, [le chat qui est couché sur le ventre de Victoria] pour lui insuffler aussi de cet amour pour la guérir.

Là, je vois comme une nuée qui sort de chaque côté de moi, qui enveloppe jusqu’au dessus de moi, englobant Arc-en-Ciel.

J’ai encore la couronne ouverte et les deux points de chaque côté de la tête – c’était des endroits d’où sortiraient des cornes si on peut dire – ou des antennes – en haut des oreilles de chaque côté.

[pause]

Je suis comme étendue – à l’horizontal en tout cas. Je ne vois pas le sol. On prend soin de moi. Je ne suis pas très active – pas du tout. C’est comme si j’étais engourdie ou endormie, par l’émanation des êtres. [pause]

Jack : Parce ce que c’est un niveau très élevé n’est-ce pas? Un niveau différent…

Victoria : « Une autre réalité » me dit-on. [pause]

Ces réalités sont perméables. À partir du moment où on a trouvé la porte ou l’entrée, on peut toujours y revenir, à volonté.

Toutes les bulles de réalités se communiquent toutes entre elles. On peut se promener d’une réalité à l’autre, à volonté, et ça peut se faire assez rapidement selon la personne, les circonstances, le besoin, la volonté, le désir, l’émotion… n’importe quel prétexte… [pause]

J’ai une impression, l’impression que je reçois de cette réalité, c’est une réalité… curative.

Et voilà que le mot « préparation » me revient. Et voilà. Une réalité de préparation. [pause]

Puis on me dit, suivant un grand désir dans mon cœur, j’entends la voix qui dit, « Ne t’en fais pas Victoria. Le grand lancement s’en vient. »

À quelques niveaux, on me demande, on me demande… de garder ça dans mon cœur… de ne pas ternir cette initiative, ou cet élan-là, par aucune pensée qu’on appellerait négative dans cette réalité-ci, dans notre bulle de réalité.

Beaucoup se tiennent prêts. Beaucoup sont déjà prêts. Et le moment est précieux. [pause]

On me dit aussi, « L’instant est vérité, et la vérité est l’instant. » [pause]

J’ai lancé une demande pour le bon fonctionnement du véhicule. La réponse a été instantanée : « Que penses-tu que nous sommes en train de te faire?! » [Jack rit.]

Voilà la raison pour laquelle je suis étendue dans ces végétations tentaculaires de toutes les manières. C’est très agréable.

[pause très longue]

J’ai vu arriver Arc-en-Ciel sur moi. Mais elle est toute blanche.

Il semble qu’il y a un travail de profondeur qui est en train de se faire.

Jack : Il s’agit d’une préparation du corps, n’est-ce pas?

Victoria : Il semble bien; c’est le corps physique qui est travaillé de toutes les manières. Comme des ajustements, de multiples, multiples ajustements.

Chaque tentacule va travailler à un endroit de ré-ajustement, de ré-plaçage, de ré-calibrage. Extirper certaines choses; ré-ajuster d’autres. On me dit, « Une nécessité nécessaire » comique à dire, une nécessité nécessaire .

Tout ce que je vois c’est des actions difficiles à concevoir pour le mental ordinaire humain, difficiles d’en percevoir la portée. On pourrait dire difficile d’en accepter la portée ou la réalité, mais quand même – cela est.

04 Sky IMG_6809Oh! Il y a un changement dans la scène. Je vois descendre un rayonnement – comme un entonnoir dont le côté large est vers le bas.

C’est comme une arrivée de… on peut appeler ça « énergie » par faute de meilleur mot… mais cela a la forme d’une vapeur – vraiment une vapeur blanchâtre qui descend sur nous – Arc-en-Ciel est toujours là; elle bénéficie de tout.

Elle semble déguster la chose au plus haut point d’ailleurs. Très joyeuse. La vapeur qui enveloppe tout le corps. J’entends la phrase : « Remettons ce qui lui a été enlevé ». Il y a des grands mercis qui sortent de mon cœur. Je sens mon chakra de cœur vibrer très fort. Très heureux – très, très heureux.

On me demande au sujet de la force, de la force d’élan, dans ce que j’ai à faire… La réponse est : « La force sera là pour toi. »

On me demande d’accueillir. « Accueille, accueille, accueille cette force! Saches que tu l’as, saches qu’elle est là.

A chaque instant SACHES que tu peux l’utiliser. Dorénavant que le doute ne te visite pas; et encore moins s’installer en toi ».

Et la commande d’éradiquer le doute est là, en effet.

En haut de l’entonnoir, c’est doré – et c’est un passage vers une autre bulle de réalité. On nous fait entrer dans cette bulle de réalité en téléportation.

J’entre dans cette bulle par une porte qui semble relativement petite. Par la téléportation, la fluidité des molécules – ça passe et ça se reforme de l’autre côté.

Et l’autre côté, c’est un grande espace – immense, immense, immense… immense. Pas très occupé, si on peut dire. Assez vide. C’est dans les tons de blanc bleuté.

L’atmosphère est extrêmement feutré, très léger, très doux. Presque silencieux. Comme un atmosphère pour se reposer ou se déposer. Parce que tout ce que j’ai envie de faire là, à cet endroit là, tout ce qui vient, c’est « s’étendre et dormir ».

Le corps se ré-forme, se ré-assemble. Une civière, si on peut dire, arrive; le corps, il se rassemble dessus. Un repos.

Pas juste repos – on me dit « un temps de régénération, mais pas juste régénération, on peut dire re-transformation, re-transmutation, ré-assemblage, c’est ça – ré-assemblage du véhicule – pour le meilleur.

Je cherche le mot : [pause] C’est « Utilité Optimum ». On me dit « l’ambassadeur de lumière a besoin de ce véhicule amélioré – c’est plus qu’amélioré… sur-amélioré, optimisé. »

On me dit, « Beaucoup de finesse, beaucoup de… le mot « laser-jet » arrive ».

[Grandes respirations. Bâillements. ]

On me montre qu’il y a encore des restants de choses encombrantes qui n’auraient pas dû être là au préalable, et que cette nouvelle bulle de réalité finalise – l’extirpation de ces particules-là – tout autant de matières pour empêcher le meilleur des fonctionnements.

Et on ajoute, « Pas juste dans le corps physique, mais tous les corps. Le corps physique ne peut pas fonctionner sans les autres corps. L’un ne va pas sans l’autre. »

Là j’ai une grande chaleur. Ça tourne. Ça tourbillonne. Je le ressens. Le 3e œil – on dirait qu’il a la grosseur du front. La gorge est rendue… Elle chauffe.

Le chakra du cœur est rendu plus large que le corps. Le plexus solaire est la moitié du cœur. Le 2e chakra est la moitié du plexus [solaire]. Le chakra de la base est – il n’est pas très large mais très long jusqu’aux pieds.

Et c’est identique pour le dos. Et le chakra de la couronne est plus large que le corps.

Il y a comme deux… formations des chakras – il y en a un de chaque côté de la tête, au niveau des tempes. On me dit que ce sont les extensions de la glande pinéale.

Quelques jours, plusieurs jours d’adaptation et de repos total. Je sens la joie monter dans mon cœur. On me répète fortement, « Nécessité de repos. Nécessité de repos ».

Le corps doit intégrer. Important, lui donner le meilleur, le meilleur liquide, le plus de liquide possible.

On dit, « transformation ». Le mot « inattendu » est là parce que le mental lui-même ne peut concevoir. Acceptation. [Pousser sur] « Enter ».

Et on dit « Nous t’avions dit que nous allions arriver bientôt? Le bientôt c’est maintenant. C’est nous que tu as vu l’autre matin [dans ton jardin à travers] la fenêtre de la cuisine. » [Cette confirmation provoque des larmes.]

« Depuis l’enfance, tu nous espères. » [larmes]

« Tu nous entends souvent, mais tu as peine à accepter et à croire que c’est le cas. Maintenant saches que c’est le cas. [larmes, grands ronronnements d’Arc-en-Ciel] Nous sommes toujours avec toi – en tout temps, à tous moments. »

[Grande respiration]

Ce que je vois autour de moi, c’est très intangible – ces informations arrivent par des êtres qui ne sont pas réellement selon la réalité de la terre.

C’est comme des êtres de vapeur ou de semi-fluide, gris/bleu. Je vois une forme humaine assez imprécise. Il me semble que ce n’est pas la première fois que je les vois. [pause]

Et j’entends, « Beaucoup de gens vont avoir des surprises. Et c’est commencé. En tout cas, pour nous c’est commencé, mais pour bien des gens c’est encore bientôt. Et c’est pas plus loin que « bientôt ». Selon votre temps.  »

Et voilà!

Là je les vois qui m’enveloppent d’une nuée… c’est ça… une lumière liquide blanche tout autour du corps qui est étendu sur la civière. Un coussin épais, au moins un pied d’épais tout partout, de lumière liquide.

On me montre ma poitrine là où il y avait eu l’opération. Il y a comme une fleur, une fleur qui s’est épanouie là. Dans les tons de chaleurs, de jaune, beaucoup de jaune, pleine de jaune.

Jack : Très beau.

Victoria : Oui.

Et voilà.

On me quitte.

Jack : Oui, on termine.

Victoria : Oui, tout le monde a terminé.

Besoin de repos, beaucoup de repos pour intégrer.

Jack : Le repos est très important!

Victoria : Le ton qu’en temps sera absorbé à l’intérieur du corps… à fur et à mesure. C’est de la nourriture.

(D’autres sessions dans cette série: Remake, Bulles de réalités, Ré-activation, Connaître ses besoins.)

05 Flower IMG_6731

About trylus

Welcome to my blog! I was born in the year of the golden dragon (1940) and when the golden dragon year came around again in 2000, little did I know that events would conspire to have me reinvent myself. So after a long career in computers and libraries and languages and with a few bumps of transition I now feel very alive in the practice of hypnotherapy and an energy modality called Reconnective Healing®. My interest in writing has always been in the mystery of how it is sometimes possible to convey much more than the meaning of the words. It is my heartfelt wish to have that happen sometimes in this blog. Jack Cain Trylus énergétique Montréal www.trylus.com jack@trylus.com
This entry was posted in Hypnosis and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s