Remake (français)

(In the next post you will find an English translation of this session.)

(Copyright © Jack Cain 2015, text and images)

01Blog40IMG_2727

Une amie importante m’a introduit à Victoria au commencement du mois de novembre 2011. Quelques semaines plus tard nous avons fait une première session, une régression à une vie antérieure comme esclave noire, une fille de 25 ans qui a subit beaucoup d’injustices et qui a terminé cette vie-là avec une balle de fusil dans la gorge. Nous avons alors passé beaucoup de temps dans la session à réparer l’effet de cette passage difficile – un lâcher-prise de la colère, un pardon pour les responsables et ainsi de suite. Et, bien sûr, une réparation partielle de l’effet sur la gorge actuelle de Victoria.

Dans une deuxième séance une semaine plus tard, nous avons rencontré une vie durant la période quand la Terre était en train d’être semée de vie et pour participer en cela Victoria habitait une présence masculine.

En conversation, j’ai appris qu’en 2004 dans un état de méditation sur le mont Shasta elle rencontre un groupe de douze êtres de lumière qui lui explique la nécessité de corriger les séquences dans son ADN.

Au commencement de l’année 2012, elle rencontre Jean de Dieu au Brésil qui lui fait une opération pour la rectification des connections dans la tête et la colonne vertébrale.

Pendant l’année 2012, nous avons fait plusieurs autres sessions. Les fleurs ont été souvent présentes. Voici un extrait de la session du 15 juillet : « Suggestion qu’on commence avec l’image d’une fleur. Une marguerite apparaît, puis un lys s’ajoute, puis une rose – rose pâle. À la suggestion que quelque chose va entrer le corps de ces trois fleurs, elles se liquéfient et entrent dans le corps comme une lumière. » La beauté a été souvent présente en surabondance. Mais, on nous a appris qu’un des buts des sessions a été la récupération de ses pouvoirs. Beaucoup de travail au niveau psychologique et mental.

Et dans chaque session, nous nous sentons accompagné d’êtres d’une sagesse évidente – des aventures instructives sans bornes se produisaient à multiple reprises.

Après une seule session en 2013, et juste deux ou trois au commencement de 2014, nous arrivons au milieu de l’année 2014 avec une session préparatoire de travail sur le corps physique. Je retrouve seulement des notes un peu fragmentaire griffonnées pendant la session comme suit :

« Activation de toute puissance; régénération du corps; programmation mentale; fragilité de programmation effacée, désamorcée; intégration; installation; retour à un état normal. Joie. Aisance. Liberté. On éteint le mal. Le mal ne s’excite pas. Ça s’ouvre autour de la tête… attache, ancrage à Dieu. Initialisation. Quelque chose dans les oreilles; l’oreille droite; résidu dans l’oreille gauche; expulsion à l’oreille gauche; sens d’odeur même physique dans l’oreille gauche. »

« Poids sur la poitrine; ouverture; pas très agréable mais nécessaire; opération encore; non terminée; portion réussie. Ré-équilibrage. Reset. L’impression qu’on vient de chaque côté de la couronne; ça faisait le reset. La poitrine se replace; troisième œil aussi. Tout est en finalisation. Tout est beau. Balance du système, du tout le véhicule. J’entends : « Remise à neuf; les antennes. » Acceptation totale nécessaire, essentielle. Alors maintenant on est prêt pour le voyage. »

 

Tout cela pour expliquer un peu le background d’une session fait dernièrement qui suit – des opérations plus profondes au niveau du corps physique.

02Blog40IMG_3914

Session fait tôt en après-midi. Sa maison fut tranquille.

 

Victoria : Dans la liste de ma programmation qu’est-ce qui est le plus important à s’occuper?

Jack : Je préfère laisser le choix à la partie subconsciente. Mais en même temps il est évident que la douleur dans la poitrine est importante.

Victoria : Je sais qu’il y a une portion de stress là-dedans; elle est arrivée deux fois ce matin et j’ai du rester un temps sur le divan. Très désagréable.

Jack : Tu l’as subie depuis combien de temps?

Victoria : Depuis une semaine et demie.

Jack : Est-ce que c’est aigu?

Victoria : Plutôt comme une brûlure. Toute l’énergie de mon corps va là pour régler l’affaire; je me sens dans un état de faiblesse. Je sens une énergie qui monte à la poitrine des mains, du bout des doigts – main droite surtout.

 

3 :33 (temps déroulé dans la session)

Victoria : J’appelle mes assistants pour m’aider.

Jack : Je les sentais venir.

Victoria : Ceux qui m’accompagnent là s’amusent beaucoup.

Jack : [introduction à la session]

 

7 :10

Demande de l’aide des guides et des êtres de niveaux plus élevés.

 

Jack : Qu’est-ce qui arrive dans ce moment?

Victoria : J’ai eu les amis du monde de l’invisible qui se sont présentés. Ils n’ont pas des faces sérieuses. Ils sont arrivés avec une grosse scie, une grosse paire de ciseaux, un vilebrequin… juste pour s’amuser. On est là… Le tableau est un peu statique là.

 

Introduction du nuage blanc pour voyager dessus.

12 :30

Dans une forêt… Elle descend du nuage une fraction d’une seconde avant que Jack le dise. Un énorme sapin. Très grand. Semi-clarté, une fin de journée; les reflets du coucher de soleil à l’horizon.

14 :10

Victoria : On m’a montré l’image de l’opération de la poitrine qui a été faite la fois dernière. L’image est venue et partie. Les 4 pans, les 4 côtés… C’est comme de la couleur qui m’arrive. C’est comme si je me voyais de l’extérieur. Une variation rouge, orange avec un centre jaune qui émane du trou si on peut dire. Il y a le mot « remaniement » qui arrive. J’essaie de ne rien filtrer par mon mental. Il y a toujours les assistants qui sont là; ils font semblant de me menacer avec leurs gros outils. Ils veulent enlever le stress. Ne pas m’inquiéter. Ben, voyons! C’est vrai que je m’inquiétais. Je suis contente là.

16 :35

Émanation de couleurs qui sortent de l’ouverture de la poitrine. La douleur était exactement à cet endroit là. C’est sûr que les questionnements m’étaient venus si cela avait un rapport avec la transformation de la planète. Je n’ai pas encore la réponse. Une espèce de transition est en cours – une transformation des gens.

IMG_5622rev1Jack : Est-ce que l’opération continue?

Victoria : Non, c’est juste la lumière que je vois; c’est tout ce que je vois. C’est encore statique. Il n’y a pas de continuation de l’action pour le moment.

Jack : Le chakra de la gorge — qu’est-ce qu’il faut faire pour régler cette partie du corps?

Victoria : La réponse qui vient c’est que ce qui se passe dans la poitrine est inter-relié avec … les pensées qui viennent … la poitrine c’est quand même… Le point d’identité est là, ma véritable identité. Les premiers trois points [dans la liste de points à adresser dans ma programmation] sont inter-liés.

[Les trois points :

  1. Ma véritable identité
  2. Réactivation des douze brins d’ADN
  3. Avoir un parler d’enseignement dans l’amour inconditionnel, la compréhension et la compassion.]

Une phrase qui vient qui dit, « On doit continuer de creuser et explorer à ce point-ci les trois points inter-reliés. » Tu as à faire la lampe de poche… moi, je peux pas le faire… tu es le guide … pour aller creuser… On me dit aussi, « Toi, Jack, tu es le guide et nous ne pouvons que suivre tes suggestions. »

[pause]

Victoria : Très flou, très flou, très…

IMG_395027 :25

[Jack demande de l’aide des présences dans la salle.]

Victoria : J’entends la phrase, « Monte plus haut. »

On me présente comme une échelle. Je dois monter. Plus ça monte, plus l’atmosphère environnante est plus claire.

Sortie du nuage. L’échelle m’a mené en dehors du nuage. Je vois grand, loin. Pas de paysage mais juste le soleil à l’horizon. Mais je suis encore dans un monde de nuées … des filaments de nuées… blanc, bleu, un peu de rose. Rien de défini.

Jack suggère continuer avec l’échelle et c’est une autre échelle qui vient de paraître basée sur cette suggestion. Au bas de l’autre échelle je vois une formation – c’est ce que Drunvalo Melchizedek appelle la fleur de vie – une image de deux tétraèdres inter-pénétrants (en 3D). À chaque pointe des tétraèdres il y a une planète.  Et tout ça est en mouvement continuel – ça tourne, ça boucle – une fleur de vie qui bouge, qui est en mouvement… on pourrait appeler ça une galaxie. Et c’est tout petit.

tetrahedronsinterpenetratingOn m’indique une autre échelle… je monte l’échelle… encore des nués, des toutes petites nuées… c’est comme si je rentre encore dans d’autres nuages… ils ne sont pas clairs, ils sont gris… J’arrive dans une autre espace encore… une autre espace encore… pas vraiment défini… je continue à monter… mais je ne vois pas l’échelle, je continue à monter comme s’il y avait une échelle mais je ne vois pas l’échelle. On dirait que ça monte à l’infini. J’entends, « Continue, continue. » Je monte toujours.

Jack : Il y a toujours une sensation de niveaux, n’est-ce pas? Tu montes en haut?

Victoria : J’entends la phrase, « Es-tu sûr que c’est en haut? Ici il n’y a plus de haut ou de bas. »

Éclairs de lumières qui paraissent et disparaissent, des lumières avec du bleu, ou arcs en ciel… Bon, ça commence à être un peu plus vivant. Je continue à monter. [Pause]

Je n’ai plus la sensation de monter mais de flotter, flotter sur le dos. Comme si on me portait. Et j’entends toujours, « C’est ça, c’est ça. Continue, continue. »

Jack : C’est bien de continuer, d’accepter qu’il s’agit d’un long voyage, de persister.

Victoria : En effet, très long, et puis on me dit que « It’s about time. » [pause]

Je suis dans un état d’incertitude et d’incertain total, de non-savoir, de néant. Je ne contrôle plus rien, c’est sûr. [pause]

Jack demande si à ce niveau on peut demander une question à propos des 12 brins d’ADN… parce qu’il faut une mise à jour pour y arriver. Est-ce qu’il y a une réponse, quelque chose qui peut aider à cet ajout?

Victoria : Il y a eu comme un éclair, un éclaircit de joie. J’entends, « Ça s’envient. Ça s’en vient. »

Jack : Mais est-ce qu’il y a une préparation pour aider ou est-ce que c’est une question d’attendre que le temps soit arrivé?

Victoria : La préparation est en cours déjà.

Je vois un vaisseau spatial; je suis au bord du vaisseau. On me dit, « Ça s’en vient. »

Jack : Est-ce que tu peux décrire le vaisseau?

Victoria : C’est une image que je connais déjà. Image que j’ai vue à l’Internet.

J’ai l’impression de voir des choses sortir de ma poitrine. C’est comme un fil continu si tu veux, comme une boule, tout attaché, ça sort, ça sort, et ça sort. À un moment donné, c’est des bâtonnets, ça sort. Si c’est des bâtonnets c’est un peu plus dérangeant, c’est plus douloureux. Il faut que ça sorte. Des veilles affaires accumulées depuis longtemps. Ça sort aussi du troisième œil.

Je vois aussi une espèce de pansement autour de la gorge qui s’enlève aussi. Je vois un bandeau des yeux, un bandeau de métal autour de la tête qui est en train de se (dé)snapper. C’est comme s’il y a toutes sortes d’activités qui se font sur le corps – un peu partout – au niveau de la taille, le deuxième chakra, des choses qui sortent en dessous des pieds. Il y a du travail au niveau de la colonne, comme s’ils installent une rode de métal dans la colonne. Seigneur! Ce qui vient dans ma tête, c’est « Robocop »!

Finalblog40IMG_4799Je les entends rire, chahuter, ils font tout ça en s’amusant. Il n’y en a pas un qui fait une face de carême. Ils s’amusent vraiment beaucoup. Très heureux, très joyeux. Mais le sentiment que j’ai – profond – c’est qu’ils font quelque chose d’extrêmement grave et sérieux. Mais eux-autres, ils enlèvent toute la «sériosité», si on peut dire, parce qu’aucun stress ne doit être présent. C’est comme s’ils faisaient un « remake » de sorte que je continue ma mission d’une manière appropriée – il faut qu’ils fassent un body shop.

On me dit, la pensée me dit, jusqu’à date on avait toujours eu des séances psychologiques ou spirituelles mais là, c’est vraiment physique. Et la réponse que j’ai reçue : « C’est qu’il est temps que tu t’occupes de ton véhicule. Il est temps de se mettre la main à la pâte. »

Je leur dis merci quand même. Ils sont plusieurs – pas moins qu’une dizaine à travailler tout partout.

Tantôt je ne voyais pas l’environnement mais là je vois l’environnement. Comme si l’environnement a été occulté. Là il vient d’apparaître. Je suis vraiment dans une salle d’opération. Ah non, c’est un tour qu’ils m’ont joué, cela a répondu à ma demande. Ils ont fait apparaître une salle d’opération pour me rassurer à cause de mes repères concrets, troisième dimension. [pause]

Les prochaines choses à faire face à ça – c’est enlever les programmations qui empêchent tout ça de se matérialiser pleinement… des programmations, des limitations… on enlève tout cela. Une liberté totale.

47 :00

Là, ils m’ont montré mon gros orteil du pied gauche … ils l’ont tirée, placée un peu.

Du travail de finition.

Ils sont rendus au trapèze, un travail au trapèze.

Un réajustement de la boîte crânienne au-dessus de la colonne vertébrale (à l’os atlas qui est placé où la moelle épinière devient le cerveau à travers la medulla oblongata; en français « la bouche de Dieu »).

Il y a comme un petit travail qui se fait au niveau de la boîte crânienne pour en réajuster l’ensemble de sorte que je serai plus capable de recevoir l’ordinateur upgradé.

Là ils retournent au niveau du cœur et de la poitrine.

Ils mettent tout autour du cœur, dans tout le contexte cardiaque une couche épaisse de mousse de lumière blanche – pour nourrir le tout – pour intégré l’ajustement qu’ils ont installé – le corps ne pouvait pas le faire par lui-même – ça prend un ajout supplémentaire d’énergie lumière. Sans ça ce ne serait pas possible – le corps ne supporterait pas tout ça.

J’entends, « Trois jours de repos. »

50 :10 [pause]

Il fallait, la fois dernière, qu’ils ouvrent la poitrine. C’était dans la dernière session, il y a six mois. C’était une préparation qu’il fallait faire à l’avance. La douleur dans la poitrine a été prévue.

Pas de stress. Absolument tout est correct avec le corps. Encore plus maintenant.

On me dit de rester à la maison demain et dormir (et ne pas aller au meeting prévu à Boucherville – rassemblement de ceux qui sont connectés avec Jean de Dieu au Brésil.) Il faut beaucoup de sommeil.

De notre point de vue, ça se passe à un niveau vibratoire très haut.

52 :38

On me dit : C’est direct sur ton corps Fifille. Ils m’appellent « Fifille» – ça fait longtemps que je n’ai pas entendu ça.

Il y a un qui me montre son visage, parce que je n’ai pas vraiment vu les visages. C’est un être masculin, un peu plus saturnien (visage long et mince) comme avec des joues creuses. Mais c’est pas un être physique, C’est pas un visage terrien, pas du tout. C’est un autre être, une autre espèce. Je suis contente de le voir. [Elle pleure.] Il m’entoure avec tout l’amour, toute la tendresse…

Jack : Comme ça il t’instruit dans l’amour inconditionnel.

Victoria : Ce n’est pas vraiment ça mais c’est comme j’étais sa fille mais ça n’existe pas dans ces endroits là.

Il m’incite à la patience, beaucoup de patience. Chaque chose en son temps; encore plus maintenant. On me dit avec force : « La sagesse c’est tout et c’est tout ce qui importe et c’est par dessus tout. »

La continuation de l’instruction va suivre. C’est comme si maintenant je vais être capable d’assimiler plus. L’opération du cerveau que j’ai eue au Brésil [avec Jean de Dieu] était le tout début de cette série qui m’emmène ici avec eux.

Il y a encore beaucoup de rires, de danses, de fun.

Il n’a vraiment pas une figure humaine. Le front est large et le menton très mince avec des joues creuses. Il y avait les couleurs rouge, rose et bleu, rose et bleu prédominant. L’image le plus ressemblante c’est le Roi Lion, le film « Le Roi Lion ». Une espèce de singe (le sage qui conseillait le roi) qui a toutes sortes de couleurs dans la face. C’est le plus semblant sur la planète ici. Ce que je vois mais c’est plus beau et les couleurs plus douces, et les tracés plus raffinés.

Les bords extérieurs sont mi-solides, mi-vaporeux. Il maintient l’apparence solide pour mon propre bénéfice pour que je puisse avoir un point de référence.

IMG_1773[pause]

 

Il me dit, « Les chemins s’ouvrent devant toi et les portes aussi. Beaucoup de confirmations et d’informations vont me parvenir à partir de leur groupe. Il n’est qu’une personnification de tout le groupe. En réalité c’est pas lui que je vois c’est tout le groupe que je vois dans une image même si apparemment ils sont à côté. C’est tellement agréable. Il dit qu’il va devoir nous quitter maintenant. Pour aujourd’hui, c’est amplement suffisant… pour le moment. En effet.

Je leur fais tous mes remerciements et j’accepte le tout. Avec le plus grand degré d’acceptation possible.

Mais je pose la question que ça ne me dit pas qui je suis. Il me répond, « Tu es l’une de nous. » [Elle pleure.]

J’avais même ces derniers jours comme accepté le fait que je pourrais quitter le plan. Et il me répond, « Il n’en est pas question! »

Jack : Tranquillement, tranquillement. Il faut sortir. C’est bien d’enregistrer les sentiments qui sont là maintenant dans ton cœur. Tu fais partie de quelque chose, quelque chose de très grand.

Victoria : J’entends deux ou trois mots qu’ils disaient : « Toi aussi Jack. Et toi aussi. »

Il n’y a pas personne d’autre qui aurait pu servir de guide comme ça, en ce qui me concerne.

(D’autres sessions dans cette série: Remake, Bulles de réalités, Ré-activation, Connaître ses besoins.)

Finalblog40IMG_3903

About trylus

Welcome to my blog! I was born in the year of the golden dragon (1940) and when the golden dragon year came around again in 2000, little did I know that events would conspire to have me reinvent myself. So after a long career in computers and libraries and languages and with a few bumps of transition I now feel very alive in the practice of hypnotherapy and an energy modality called Reconnective Healing®. My interest in writing has always been in the mystery of how it is sometimes possible to convey much more than the meaning of the words. It is my heartfelt wish to have that happen sometimes in this blog. Jack Cain Trylus énergétique Montréal www.trylus.com jack@trylus.com
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s